Dakhla: Le Paradis du Kitesurf !

Ça y est j’y suis allée !!!
J’ai enfin découvert un nouveau bout du monde où se trouve Le Paradis du kitesurf !
Cet endroit s’appelle Dakhla, tout au Sud du Maroc (il faut prononcer DaRRRla).

LabelVoyageuse - Dakhla

Voilà le topo

Depuis longtemps nos amis kiteurs nous disaient : « allez à Dakhla, c’est le spot idéal pour le kitesurf, il y a du vent, du vent et du vent aussi … ».
Mais je suis restée longtemps un peu réticente à ce voyage pour de mauvaises raisons …
D’abord le changement d’avion : et oui pour aller à Dakhla il faut changer à Casablanca, et la perspective de ne pas avoir les bagages à l’arrivée … et la galère qui va avec … je n’avais pas trop envie de jouer …
Mais aussi le fait de se trouver dans un lieu où, mis à part le kite, aucune autre activité n’est possible. Et comme j’aime bien profiter de mes voyages kitesurf pour découvrir un pays et son environnement, visiter et faire d’autres activités …
Finalement cet été ma curiosité l’a emportée et merci à mes amis kiteurs d’avoir insister, j’ai adoré Dakhla.

LabelVoyageuse - Dakhla

Le premier sentiment en arrivant c’est une impression forte de Bout du Monde ! Arriver au milieu de nul part (enfin si, du Sahara Occidental et son désert) avec du sable, quelques chameaux, des 4X4 et la côte atlantique.
L’autre bonne surprise, c’est la douceur de la température. Et oui en plein mois d’Août le climat reste très agréable autour de vingt-quatre degrés et même frais le soir. Aussi en arrivant de Paris où nous avions eu chaud et même trop chaud, quel bonheur de dormir à la fraiche ! Et puis au lever du jour cette langue de mer au milieu du sable et cette lumière particulière, chaude et douce, un dépaysement, immédiat et même radical. Bref, me sentir ailleurs et couper du monde a été un vrai bonheur !

 

Le Spot

LabelVoyageuse - Dakhla

La géographie du lieu est splendide : tout au nord de la baie de Dakhla, s’étend une lagune de 3 km de long sur au plus large 1 km environ, avec du (presque) flat. Mais attention avec la marée, les bords se rapprochent vite.

LabelVoyageuse - Dakhla

Le vent souffle du Nord. Le matin d’abord un léger « fond de sauce » de 10 à 15 nœuds, puis petit à petit il se renforce par un thermique qui vient s’ajouter dans l’après-midi (environ 15 nœuds de plus). Donc même le jour où le vent ne s’est pas levé, nous avons eu un bon thermique le soir de 17 nœuds. C’était parfait !

Sur 10 jours, il n’y a eu qu’une seule journée sans sortie possible: en effet ce jour là, le vent c’est levé au Sud, en opposition au thermique. On a finalement eu chaud ce jour là !

 

Plusieurs downwind sont possibles

LabelVoyageuse - DakhlaLa dune Blanche : deux heures de downwind avant d’arriver sur un spot magnifique, presque irréel.

Le speed spot : juste en bas de la lagune.

L’ile au dragon : cette sortie a été proposée en paddle le jour sans vent.

Les Vagues : pour le surf et les amoureux des vagues, spot de Lassarga.

 

Hébergement

Tout autour de la lagune, différents lieux d’hébergement : hôtels avec plus ou moins de confort, camping et club de kitesurf. Vous pouvez aussi trouver des Riads sur Dakhla et aller sur les différents spots en 4X4 (lagune, vague, dune blanche) en fonction de la météo et de vos envies. Mais ça fait de la route … Nous avons fait le choix d’être sur la lagune.

 Océan Vagabond

LabelVoyageuse - Dakhla

L’hôtel LabelVoyageuse - Dakhla

Eco-Loge , labellisé « La Clef Verte » depuis 2013, il est situé tout au nord de la lagune.
Avec peu de chambres donc pas trop de monde, très arboré et très calme.

LabelVoyageuse - Dakhla

 

Les bungalows donnent directement sur la lagune. Le restaurant (lieu de vie) est avec vue sur le spot et la voilerie est juste en dessous. Il propose des plats sains, savoureux et cuisinés maison. Un bar africain entre les deux s’anime l’après midi et le soir. Vraiment un endroit pour se ressourcer, pour trouver le calme et aussi pour la convivialité dans une ambiance très « friendly ». Le tout entre deux sessions de kite.

Une cabane face à la lagune a été aménagée pour les cours de yoga matin et soir. Vraiment bien.

LabelVoyageuse - Dakhla

 

La voilerie est carrément dingue !

LabelVoyageuse - DakhlaLe plus de l’hôtel ! C’est un ION Club avec que du matos North très récent (bientôt il faudra dire DUOTONE …). Tout est bien rangé, organisé et l’équipe toujours souriante et à disposition. Vous pourrez prendre des cours de kitesurf, débutants ou perfectionnement, louer du matériel ou réserver un « storage »pour votre propre matos. Sans oublier la possibilité de faire du fun board. Il y a même un atelier de réparation sur place !

LabelVoyageuse - Dakhla

En cas de pétole

Une sortie vers l’ile au dragon en Paddle est proposée, ainsi qu’une sortie en VTT.
En bref tout est prévu !

LabelVoyageuse - Dakhla

Storage

Chaque casier à un cadenas mais surtout il y a de la vidéosurveillance et Momo (le chef du Storage) qui est là pour surveiller et vous aider à gréer, décoller ou atterrir … Le tout avec le sourire et le bon conseil sur la taille de l’aile ! Vous pourrez laisser votre aile gonflée pendant votre pose déjeuner, à l’abris du caillebotis et sous surveillance.
Merci Momo !

LabelVoyageuse - Dakhla

Conseils pratiques pour Dakhla

LabelVoyageuse - DakhlaNous y étions en Aôut et pour naviguer un shorty léger est nécessaire. Pas besoin de chausson le sable est particulièrement fin.
J’ai naviguer en Rebel North 9, 7 et 5 mètres, et Eric en Rebel North 12, 9 et 7 mètres.
Ne pas oublier le sweat le soir et la crème solaire le jour …

 

Eau

L’hôtel propose de remplir une gourde d’eau filtrée, qui nous a été offerte à notre arrivée. Mais pour les gens sensibles, ne buvez que de l’eau en bouteille. Perso j’ai supportée l’eau filtrée, mais ça n’a pas été pareil pour Eric…

LabelVoyageuse - Dakhla

Y aller

LabelVoyageuse - DakhlaC’est à 3 225 km de Paris à vol d’oiseau, ou 1 368 km en avion de Casablanca et 380 km au nord de frontière avec la Mauritanie. Comme dirait quelqu’un de ma connaissance : « C’est beau ! Mais c’est loin … » Sinon en voiture comptez 3 920 km depuis Paris. Il faut environ une journée de voyage en avion, en raison du transfert à Casablanca. Nous avons attendu deux heures dans un hall vraiment pas glop, dans l’aéroport de Casa. Et oui, comme c’est un vol interne pas de zone sympa, c’est un peu du parcage …. Nous sommes parti en début d’après midi de la maison pour arriver vers 1h du matin à l’hôtel. Rassurez vous le retour est beaucoup mieux : hall international équipé toute options !

Royal Air Maroc propose  ces vols avec escale à Casablanca. Pour une liaison direct Paris-Dakhla, on espère que bientôt Transavia en proposera toute l’année.

LabelVoyageuse - Dakhla

 

Pour Faire Simple

LabelVoyageuse - DakhlaDakhla est La destination Kitesurf par excellence ! Tout y est pour pratiquer le Kitesurf le matin, le midi et le soir ! L’environnement est magnifique et le dépaysement total. Alors si vous voulez apprendre, progresser ou tout simplement vous faire plaisir en Kitesurf, aucune hésitation : aller à Dakhla !

 

 

Partager cet article:

Kitesurf à la Pointe Faula

Quoi de Neuf à la Pointe Faula ?

Me voilà de retour au Vauclin en Martinique sur le spot de la Pointe Faula. Un séjour encore réussit sur ce magnifique spot de Kitesurf de la côte Est. Oui, je vous ai déjà parlé de ce coin de Paradis pour kitesurfers … mais là, je vous en rapporte des nouvelles toutes fraiches !

La zone de Kite

Pendant mon séjour la ligne de délimitation de la zone de départ à été vandalisée … c’est triste mais c’est ainsi… Une nouvelle ligne de bouées rouges a été installée le jour suivant ! Bravo aux participants et à leur efficacité !

LabelVoyageuse - Pointe Faula

Je voudrais juste rappeler à chacun qu’une zone de navigation est soumise à une réglementation. Pour le bien vivre ensemble et la sécurité de chacun, il est nécessaire de la respecter. Vous pouvez lire l’arrêté préfectoral  043027 portant sur la réglementation de la baignade et des activités nautiques à la Pointe Faula et qui indique clairement les zones interdites (en Vert, Jaune  et Rouge sur le plan).

Il faut savoir que le spot n’est pas visible depuis la plage. Il se situe au Sud derrière la Pointe et s’étend sur quatre kilomètres, avec un haut fond  d’environ un mètre de profondeur et des zones d’ultra-flat avec très peu d’eau. En cas de galère, la zone est très sécurisante puisque, quoi qu’il arrive, vous pourrez toujours revenir à pied….Alors pas de panique ce spot est très « safe »!

Label Voyageuse - Kite Le Vauclin Pointe Faula

Il serait dommage que ce spot soit interdit par le non respect des règles de sécurités établies. Alors, j’espère que vous saurez respecter et faire respecter ce si bel endroit de la Pointe Faula, afin qu’il puisse continuer à exister !

Mesurer Le Vent

LabelVoyageuse - Pointe FaulaPetite nouveauté très pratique : un anémomètre a été installé sur le spot en haut du poste de secours.

Il nous a permis de faire un point avant avant d’aller sur place, et ainsi d’éviter de venir pour rien ! Surtout pratique pour ceux que n’ont pas d’hébergement à proximité !

Vous trouverez le lien pour le consulter depuis le site de Airfly ou directement sur Windguru .

Sur la plage de la pointe Faula

 

La cabane à Kites qui était tenue par Katia a disparue. Plus de location possible directement sur la départ.

Mais vous pouvez toujours vous adresser  à la Base Nautique du Vauclin et à la boutique AirFly qui louent du matériel et donnent des cours de kitesurf.

Ils seront ravis de vous accueillir et de vous dépanner !

Rencontre à la Pointe Faula

J’ai eu la chance de rencontrer Isabelle Fabre sur le Spot. Elle est venue passer quelque jours sur la Pointe Faula juste après sa croisière kitesurf dans les grenadines avec ITO. Croisière qu’elle a adorée ! J’attends avec impatience de lire son prochain article à ce sujet dans son blog pour en savoir plus. En tout cas, cette rencontre fût une jolie surprise pour moi !

Info système D

LocEric : un service au top !

Cette année nous avons choisi une nouvelle option pour la location de notre voiture pendant notre séjour. En effet, les prix des loueurs institutionnels  (avis, budget, rentalcar …) se sont envolés ! Notre choix c’est donc tourné vers LocEric. Et ce fut une très très bonne idée ! En effet, le service est excellent ! On est attendu à la sortie de la zone bagage, et la voiture est directement sur la parking tout juste à la sortie de l’aéroport. La remise des clés se fait en cinq minutes avec le sourire par le couple qui gère cette société. Et pour le retour, même programme ! Rendez-vous sur le parking devant le hall de départ, avec charriot et sourire ! En résumé, une belle trouvaille en plus d’une rencontre très sympathique. Je n’ai qu’un mot : LocEric ?  C’est fantastique !

 

Pour finir

Comme vous l’avez compris, j’adore cet endroit. Nous y trouvons la convivialité, l’authenticité et la pratique du kitesurf dans d’un lieu magnifique. J’espère vous donner envie de découvrir la Pointe Faula ! Mais aussi l’envie de la respecter, afin  que ce lieu cher à mon coeur reste toujours aussi accueillant.

A Bientôt sur la Pointe Faula ou peut-être ailleurs !

LabelVoyageuse - Pointe Faula

 

 

 

 

 

Partager cet article:

Les spots de kite du sud de l’Ile Maurice

Label Voyageuse - Île MauriceMaurice : Voilà un paradis du Kitesurf !!!

Couleur d’eau Turquoise, vent, douceur du climat, saveurs indiennes, le tout au milieu de magnifiques paysages et parmi des gens à la gentillesse offerte à chaque instant. L’ile Maurice m’a touchée, m’a plue, m’a dépaysée.

Je vais donc vous dévoiler les infos et les secrets de chacun des spots que j’ai pu découvrir.

D’Ouest en Est, j’ai pratiqué le Kitesurf sur trois spots différents au Sud de l’Ile Maurice : Le Morne  (mythique et pour cause),  Bel Ombre (pour du super flat) et la pointe d’Esny (le spot secret).

 

 

Les Spots du Sud de l’Ile Maurice


Le Morne

Label Voyageuse - Kite - Ile Maurice
Avant tout, c’est le plus beau, le plus majestueux ! Un lieu d’une esthétique incroyable.
Situé à la pointe Sud-Ouest de l’ile, il a la particularité de proposer plusieurs styles de navigations : flat ou vagues, et avec trois niveaux de difficultés pour les vagues. Le vent est orienté Sud-Est donc « Side On » ou « On » suivant les zones de départ.

Sur la partie Est, il y a l’immense lagon avec  bancs de sable et « patates » de corail. L’eau y est transparente et les fonds sont magnifiques. Cette zone de flat est à partager, au départ de la plage, avec les écoles. Ce site est idéal pour les cours et les débutants. Et puis, une fois passé la zone école, le lagon est très grand, et peu fréquenté.

Les gens et les locaux y sont tous très sympas et donnent un coup de main pour les décollages et les retours de navigation. Et tout cela avec le sourire, ce qui est bien agréable et change de bien d’autres endroits…

labelvoyageuse_map-morne-navigation

A la pointe Sud-Ouest, on trouve les spots de vagues avec plusieurs niveaux de difficulté. A Noter: il faut partager ce terrain de jeu avec les windsurfeurs.

Little Reef : le plus proche à l’entrée de la passe à droite, avec du fond, des vagues et la proximité de la plage et des bateaux de »rescue ». Pour info, un sauvetage coute 2500 roupies (environs 60€) par personne avec le matos. La pratique du kitesurf sur ce spot nécessite un leach (et qui dit leach dit casque…). Attention, la navigation se fait dans une passe avec du fort courant qui emporte au large.


Label Voyageuse - Kite - Ile Maurice
Manawa
 : Une belle grosse vague, avec du fond. C’est la plus éloignée de la plage. Mais pour les fans de vagues je pense que ça vaut le détour bien sûr si le niveau est là ! A nouveau, attention aux courants… La « rescue » à Manawa est de 4000 Roupies.

 

One Eye : La vague mythique du Morne.
Avec son tube d’une longueur incroyable qui déroule sur le reef. Elle est à droite après Little Reef et la passe. Je vous conseille d’avoir le niveau parce que là, il n’y a pas de fond ! En effet, la vague casse directement sur la barrière de corail. Donc pas droit à l’erreur. Mais pour les kiteurs en surf, c’est le paradis. Plusieurs vidéos montrent la beauté du Tube : Magnifique!

Personnellement, je suis loin d’avoir le niveau pour aller dans de telles vagues et puis le leach je n’aime pas ça. Nos potes équipés sont allés à Little Reef et sont revenus aux anges. Malgré une dernière sortie un peu catastrophique … « Rescue », aile déchirée et lignes en « mines-frites » (salade de Spaghettis) !

Label Voyageuse - Kitesurf - Ile MauriceInfo Spot

La plage est herbeuse, on peut se garer tout prés, avec en plus quelques cocotiers et filaos qui font de l’ombre. Des « baraques à nouilles » et à fruits s’installent sur les deux plages, mais pas tous les jours. Je vous les conseille vivement, c’est délicieux et vraiment pas cher. Il faut juste être patient, ou déjeuner avant ou après tout le monde.

 

 


Pointe d’Esny

Label Voyageuse - Kite - Ile Maurice

Le spot secret, celui où il n’y a presque personne et pour cause ! Il est situé sur une plage quasi inaccessible, bordée de maisons de particuliers, d’hôtels et d’un club de voile très privé. Nous avons eu la chance d’y aller accompagnés (merci Francis !) et nous avons découvert un spot magique ! Une longue plage de sable blanc qui borde un haut fond. Là aussi quelques zones de cailles, mais l’eau y est tellement claire, qu’il est impossible de se faire avoir. Sans laisser-passer, on y accède  par un étroit chemin de plage. La zone de décollage est bien délimitée. Attention, vous ne pourrez pas pique-niquer sur la plage. De plus il faut se garer assez loin en bord de route avant les habitations. En revanche, une fois sur l’eau, on oublie vite ces petits inconvénients : c’est splendide.

Nous y étions juste avant une compétition mondiale de kitefoil et nous avons eu le plaisir de naviguer au milieu de majestueuses ailes à caissons ! C’était irréel !

Info Spot

Pas de « baraque à nouilles ». Peu d’aide pour partir ou revenir, et pas tellement de sourire. Sauf si vous avez la chance d’être accompagné par un inscrit au club de voile : là équipement au top avec  douche, bar et restaurant.
Le gros plus : pas besoin de chaussons.

 


Bel Ombre

Le spot est au Sud à environ 30 minutes à l’Est du Morne sur un lagon avec très, très peu de fond. Alors méfiance à marée basse, sinon rayures de la carrosserie assurées ! Il n’est pas très grand, par contre le flat est ultra, méga flat ! Aussi sensations grisantes assurées. Il y a un peu de courant, mais comme on a pied un peu partout, tout va bien.

L’hôtel Bel Ombre et son club de kite, le C-Beach Club, sont directement sur le spot. C’est un bel endroit, pas très fréquenté à découvrir.

Label Voyageuse - Ile Maurice

Info Spot

Le club et le restaurant ont toutes les commodités. On peut y manger, mais c’est plus cher que les « baraque à nouilles ». Par ailleurs les gens du club sont sympas et ont le sourire. Ils aident  pour les départs et les retours de plage. Il est aussi possible de louer du matos. Pour y accéder en voiture, sans payer le droit de passage à l’entrée de l’hôtel, il faut passer par la plage publique à l’Ouest.

 


Kite trip à l’Ile aux Cerfs

Label Voyageuse - Kite - Ile Maurice

Depuis la pointe d’Esny nous avons fait un kite trip, accompagnés par Jean-Claude et son bateau à moteur. Il faut compter une vingtaine de Miles pour y arriver. Nous avons eu du vent en down-wind à l’aller, et vent de travers au retour (ça c’est un coup de bol, un grand merci à Eole !). La navigation se déroule le long de la côte Sud-Est avec des lagons, des ilets, des passes et des parcs d’élevage de poissons. Toutefois, il faut assurer une navigation groupée. Par endroit il n’y a que peu de fond et donc il faut bien suivre les indications de l’accompagnateur qui ne peut pas passer partout avec son bateau.

Une fois sur place, le lagon est une fois de plus à couper le souffle. Le déjeuner est servi sur la plage, abrité par des toiles de voile. Langoustes, dorades coryphènes, ananas flambé, le tout grillé au barbecue. Un moment de bonheur au paradis de l’Ile aux Cerfs. Aussi, je vous conseille de faire ce trip, même si le retour en kite n’est possible qu’en fonction des conditions de vent. De plus, Jean-Claude est vraiment très pro et très sympa. Il saura vous conseiller avec sa gentillesse toute Mauricienne. Le tout vous coutera 60€ avec le déjeuner. Finalement un trip kite qui vous laissera un souvenir inoubliable !

 


Informations pratiques

Label Voyageuse - Kite - Ile MauriceNavigation : attention danger

A Maurice, il y a des lagons partout. Ils sont magnifiques et très séduisants. Néanmoins voici quelques infos sur leurs petits secrets qui vous éviterons bien des mésaventures !

 

Label Voyageuse - Kite - Ile Maurice

Tout d’abord, il y a un petit phénomène de marée à l’Ile Maurice, d’à peine un mètre. Mais, en raison du peu de profondeur dans les lagons, on touche vite le fond. Je dirai même qu’on est posé dessus… Avec les coraux et les bancs de sable, attentions aux rayures et aux chutes. Ça peut faire mal ! Donc, petit conseil: on se renseigne sur les horaires de marée un peu comme si on allait naviguer en Bretagne !

Ensuite, il y a le danger des passes au niveau de la barrière de corail. Et, à cause des vagues qui s’y brisent et viennent remplir d’eau le lagon, ces passes sont alors dangereuses. Elles s’activent comme un siphon, comme un aspirateur vers l’extérieur. Ce n’est pas une blague ! Le courant est vraiment puissant : de 4 à 10 nœuds en fonction des conditions météo.

Label Voyageuse - Île MauriceEn bref, éviter les lagons qui annoncent baignade dangereuse. Il suffit de se renseigner auprès des locaux qui seront ravis de vous aider et de vous informer… ou faire une simple observation du plan d’eau : si il n’y a personne c’est un signe !

 

 

Label Voyageuse - Kite - Ile MauriceÉquipement

Notre séjour était en août, donc en hiver pour l’hémisphère Sud. L’eau était à 22° et l’air entre 20° et 25°. Par temps gris, combi 3.2 intégrale recommandée ou shorty manche longue. Par jour de soleil, un shorty léger peut suffire. On est chacun plus ou moins frileux ! Chaussons recommandés: il y a beaucoup de coraux, sauf à la pointe d’Esny et à l’Ile aux Cerfs. Un sweat est utile en fin de journée après la navigation. C’est quand même l’hiver, et il y fait  plus frais qu’aux Antilles à la même saison…

 

Label Voyageuse - Kite - Ile MauriceMatos

J’ai navigué en 7m les deux tiers du temps, sinon en 9m.  Pour info, je suis  en North Rebel et je n’aime pas être sur-toilée.  Les conditions sur Windguru ont toujours été en dessous de la vérité pour le Morne. A noter que comme le vent est frais, il porte plus qu’aux Antilles.

 

Voiture

Indispensable si vous voulez aussi découvrir l’île. Nous avions un Pick-up, idéal pour nos cinq kiteurs et leur matos. Le 4X4 est un plus en raison des routes qui ne sont pas goudronnées partout. La conduite à Maurice est pleine de surprises. C’est une vraie aventure en soi.  Une boite automatique est loin d’être un luxe, parce qu’entre la conduite à gauche, les routes cabossée, les chiens au milieu de la route et les arrêts multiples et impromptus des autres… En bref, ça ne laisse pas beaucoup de place pour l’inattention et la déconcentration !

Sécurité

L’ile Maurice est un pays tellement paradisiaque qu’on en oublie qu’il a beaucoup de pauvreté. Aussi, soyez vigilant avec vos affaires et ne laissez rien à disposition, vous ne les retrouverez peut être pas: nous nous sommes fait voler deux combinaisons toutes neuves, dans le jardin de la maison pendant notre dîner… Alors, pas de panique, rien de grave, mais c’est juste qu’il faut être un peu de vigilant, et ne pas attirer l’attention.

 

« Baraques à nouilles »

Label Voyageuse - Ile MauriceC’est un de mes coups de cœur ! On les trouve partout, sur les plages, en bordure de route et dans les villages. Ainsi ces restaurants roulants proposent  du frais, du fait sur place, du local. Un food-truck à nouilles de rêve. Vous y trouverez : bol renversés, mines-frites, poissons du jour, le tout en version « vegie », crevettes ou poulet plus ou moins épicés suivant votre goût.

Label Voyageuse - Ile Maurice

La restauration à Maurice est en générale très abordable et toujours de qualité. Alors allez-y, laissez vous tenter par ce que vous croiserez sur votre chemin. Que ce soit les baraque à fruits, à nouilles ou à jus de canne. Un délice !

Rhum

Label Voyageuse - Rhum - Ile MauriceLe rhum de Maurice est loin d’être à la hauteur de ce que nous connaissons aux Antilles, ou même n’importe où ailleurs… Il y a du progrès mais encore beaucoup de travail à accomplir. Le sucre de Maurice a longtemps été subventionné par la Communauté Européenne pour y être vendue. Aussi rien n’était fait pour valoriser d’une autre façon les champs de canne à sucre. Depuis cinq ans, une nouvelle vie de la canne se met en place, avec la fin de la subvention européenne. Des rhumeries voient le jour et s’organisent pour développer un rhum de qualité. Je leur souhaite d’y arriver… parce que ça manque un peu le bon Ti-Punch du soir … Même si la bière locale comme la Phoenix est délicieuse !

Hébergement

Label Voyageuse - Villa RiambelleNous avons loué une splendide maison, la Villa Riambelle, au bord du lagon de Riambel. Un endroit qui est resté simple, sauvage et authentique comme nous aimons ! L’accueil y a été fabuleux et nous avons pu profiter de cette belle maison, de la piscine et de son personnel de qualité comme dans le plus beau des hôtels. Et en mieux, puisque nous avons choisi les personnes avec qui partager cet endroit ! Nous étions trois couples, onze personnes en tout, avec les enfants et chacun avait sa chambre et son intimité. Une adresse a retenir pour ceux qui aime le calme, la discretion et l’authenticité. Francis Masson, le propriétaire, saura vous accueillir et faire de vos vacances un vrai moment hors du temps.

Il est possible aussi de trouver des hôtels au bord des spots. C’est souvent très, très cher et vous nous ne vivrez pas en contact avec la population mauricienne si colorée, si variée et si aimable. Mais vous serez sur place pour la pratique du Kitesurf. Pas de voiture et pas d’aventure !

Sinon, Airbnb ou Abritel proposent toutes sortes de locations, de maisons, d’appartements en fonction de votre budget et de vos attentes. A vous de dénicher la perle rare !

 


Visites

Nous (les kiteurs) n’avont fait que quelques visites, sur la côte Sud, de Maébourg au Morne, en passant par Curepipe, Flic en Flac, Tamarin et Souillac. En effet, nous avons eu de tellement bonnes conditions de vent, que nous n’y avons consacré que peu de temps. Aussi voilà juste deux endroits qui m’ont bien plu.

Label Voyageuse - Ile MauriceMaebourg et son marché !

Incontournable le marché de Maebourg. Des couleurs, des odeurs, des fruits exotics partout et aussi des comptoirs à « en cas », tous plus alléchants les uns que les autres.

 

 

 

Le Morne vue d’en haut !

Label Voyageuse - Kite - Ile MauriceLe point vue est officiellement ouvert depuis le mois d’août 2016. Une vue à 360° sur le lagon du Morne et sur le lagon de l’Ile au Bénitier. Une montée au début tranquille et puis qui se corse avec des passages avec des cordes. Le point de vue final mérite largement l’effort demandé ! J’ai été bluffée, abasourdie, sonnée par sa beauté. Rien ne sert d’en dire plus, c’est à vivre absolument !

Label Voyageuse - Kite - Ile Maurice

 

Après ce magnifique séjour à l’Ile Maurice, je n’ai qu’une envie : y retourner !!!

Bon Vent à vous à Maurice.

Partager cet article:

Ma Gazette en mode char à voile !

Label Voyageuse - Gazette Char à voileUne gazette avec de moins en moins de SNCF …

En fait ça roule plutôt bien en ce moment sur les lignes TGV ! Des trains à l’heure, des trains à l’heure pris à l’arrache, ou pas. Avec toujours des trains trop tôt. Mais aussi des trains tranquilles, calmes et sans histoire !

En voiture

Label Voyageuse - Gazette Char à voileEn fait, c’est un autre moyen de transport que j’ai presque oublié. Mais c’est pour la bonne cause : un week-end char à voile en Baie de Somme ! À Fort Mahon exactement. Et ce fut un bien bon moment. Plage à perte de vue. La mer en haut, et puis la mer en bas. Du soleil et de belles couleurs. Quelques dunes, avec beaucoup de sable et aussi de l’iode si rafraichissante et vivifiante. Aussi des couleurs opaques, avec un ciel si bas et si laiteux que je ne savais plus quel était le moment de la journée. De plus un vent léger certes, mais un vent tout juste minimum pour la pratique du char à voile avec Eolia. En résumé, ce fut riche en sensations, varié et très dépaysant !

Au Programme

Label Voyageuse - Gazette Char à voileD’abord un footing dans les dunes de la Baie d’Authie. Puis une belle ballade sur la plage où nous avons croisé des pêcheurs au pousseux. Et enfin la séance de char à voile ! Une séance froide et humide à souhait. Néanmoins, j’ai retrouvé une âme d’enfant en deux temps trois mouvements ! En effet, grâce à ces petits bolides à voile, hyper funs, hyper ludiques et tellement faciles à piloter ! Simplement équipés d’une barre de direction sous les pieds, d’un bout pour accélérateur, et d’une voile. Un peu de vent, et hop là, roule ma poule ! En piste les fous du volant ! J’ai fini avec une belle banane et la mine pleine de sable. En bref : le pied !

Label Voyageuse - Gazette Char à voileRetour sans voile

Pour ce qui est de la voiture, je dirais que, malgré tout je préfère le train … Et oui !!! Il y avait longtemps que je n’avais pas fait de retour en voiture, sur Paris, un dimanche soir, et sous la pluie … Et bien c’est évident, on oublie vite les trucs trop désagréables … Heureusement, ma conductrice a su rester calme et sereine. Et  grâce à son application Waze, elle a trouvé les petites bifurcations pour éviter les gros points de blocage … Merci Héloïse pour ce retour zen !

Label Voyageuse - Gazette Char à voileUne Pause à la voile

Elle fut salvatrice ! Une de celle qui oxygène bien les neurones. C’est donc dans ces moments là que le présent compte bien plus ! Et ainsi reprendre une respiration et emmagasiner le maximum d’énergie. Finalement voilà ce qui est sûr : j’aime l’océan !

 

Partager cet article:

Kitesurf au Veillon

Spot de la Plage du Veillon

En Vendée, il y a un très bel endroit à découvrir, avec une belle nature sauvage et un environnement préservé et donc très précieux : La plage du Veillon. C’est une plage au sud du Port du Bourdonnais et à côté de Talmont-Saint-Hilaire.

Label Voyageuse - Plage du Veillon

Le Veillon a souffert suite aux dernières tempêtes et sa physionomie s’en trouve aujourd’hui très modifiée. Nous avons lu pas mal d’articles et de blogs avant d’y aller, et ce n’est plus comme décrit. Heureusement, l’esprit de nature sauvage et de grand espace est toujours là. C’est un site classé Natura 2000, qui est donc protégé. Il est important de respecter ce lieu fragile et unique, de ne pas grimper sur la dune interdite, et de rester sur les sentiers balisés. Des panneaux d’informations expliquent clairement le fonctionnement de la plage.

Label Voyageuse - Plage du VeillonAvant, une grande langue de sable faisait comme un barrage et fermait l’entrée de la zone de kitesurf aux vagues et aux grandes marées. Une protection naturelle de l’embouchure du Payré. Mais la grande dune n’est plus là. Elle est morcelée et ne forme plus de protection naturelle à l’embouchure, où se trouve des zones ostréicoles qui subissent directement la modification géographique des bancs de sables.

Si nous sommes venus au Veillon, c’est bien sûr pour le Kitesurf, mais aussi parce que j’aime les sites qui sont encore sauvages. Ce spot n’est pas des plus simples… même si, sur la carte postale, tout cela fait très, très envie. Ce spot de surf et de kitesurf est autorisé. Les zones entre baigneurs et kiteurs sont bien délimitées sur le panneau d’information à l’entrée de la plage. Mais depuis la disparition de la lagune tout n’est plus aussi clair. Nous y étions hors-saison, alors pas de problème avec les baigneurs.

Label Voyageuse - Plage du VeillonDonc voilà, nous avons attendu le vent et sommes venus chaque jour sur la plage du Veillon, appréhender ce lieu magnifique qui se mérite…Puis le vent est arrivé, et le spot de kitesurf c’est révélé vraiment beau et fascinant. Le banc de sable, qui avant était une seule et même lagune, s’est transformé en plusieurs hauts fonds. Les vagues y roulent et s’aplatissent, puis se forme alors  une belle zone de flat.
Le spot n’est pas immense et devient vite saturé. La navigation se fait plutôt à marée haute, mais elle peut être difficile et risquée, en raison du courant du Payré. En effet, l’estuaire est un cours d’eau qui zigzag entre les bancs de sable. Il est assez fort avec l’action ajouté des marées … donc en cas de perte de la board ou de l’aile qui tombe à l’eau, les conditions ne sont pas aussi faciles. Comme il y a peu de fond, on a pied, mais pas partout, et pas à marée haute, surtout en cas de fort coefficient.
Les petites vagues font de jolis tremplins, assez chahutés et je confirme que la perte de la board donne de bonnes sueurs froides… Heureusement, tout c’est bien passé et je garde un beau souvenir de cet endroit sauvage comme il y en a peu.

Il y a, à proximité de la plage du Veillon, un centre Pierre-et-Vacances, donc pas mal de locations possibles avec activité Golf et piscine. C’est calme, c’est vert et c’est très reposant. L’endroit est très bien aménagé, mais pas dans l’esprit « nature sauvage ». Le footing le long de l’océan est très sympa.

Label Voyageuse - - Huitres du PayréA ne pas rater dans l’estuaire du Payré, la zone ostréicole de la Guittière où la dégustation d’huîtres est un vrai bonheur, un paradis en pleine nature. Tout au bout, après le parking, quelques tables en bois avec des bancs, où des plateaux dégustations vous seront servies, accompagnées d’un verre de vin blanc local légèrement fruité. Le service est très simple mais sympathique, le tout pour un prix très correct.

LabelVoyageuse_IMG_0312

Bonne Navigation au Veillon.

Partager cet article: