Ma Gazette en mode char à voile !

Label Voyageuse - Gazette Char à voileUne gazette avec de moins en moins de SNCF …

En fait ça roule plutôt bien en ce moment sur les lignes TGV ! Des trains à l’heure, des trains à l’heure pris à l’arrache, ou pas. Avec toujours des trains trop tôt. Mais aussi des trains tranquilles, calmes et sans histoire !

En voiture

Label Voyageuse - Gazette Char à voileEn fait, c’est un autre moyen de transport que j’ai presque oublié. Mais c’est pour la bonne cause : un week-end char à voile en Baie de Somme ! À Fort Mahon exactement. Et ce fut un bien bon moment. Plage à perte de vue. La mer en haut, et puis la mer en bas. Du soleil et de belles couleurs. Quelques dunes, avec beaucoup de sable et aussi de l’iode si rafraichissante et vivifiante. Aussi des couleurs opaques, avec un ciel si bas et si laiteux que je ne savais plus quel était le moment de la journée. De plus un vent léger certes, mais un vent tout juste minimum pour la pratique du char à voile avec Eolia. En résumé, ce fut riche en sensations, varié et très dépaysant !

Au Programme

Label Voyageuse - Gazette Char à voileD’abord un footing dans les dunes de la Baie d’Authie. Puis une belle ballade sur la plage où nous avons croisé des pêcheurs au pousseux. Et enfin la séance de char à voile ! Une séance froide et humide à souhait. Néanmoins, j’ai retrouvé une âme d’enfant en deux temps trois mouvements ! En effet, grâce à ces petits bolides à voile, hyper funs, hyper ludiques et tellement faciles à piloter ! Simplement équipés d’une barre de direction sous les pieds, d’un bout pour accélérateur, et d’une voile. Un peu de vent, et hop là, roule ma poule ! En piste les fous du volant ! J’ai fini avec une belle banane et la mine pleine de sable. En bref : le pied !

Label Voyageuse - Gazette Char à voileRetour sans voile

Pour ce qui est de la voiture, je dirais que, malgré tout je préfère le train … Et oui !!! Il y avait longtemps que je n’avais pas fait de retour en voiture, sur Paris, un dimanche soir, et sous la pluie … Et bien c’est évident, on oublie vite les trucs trop désagréables … Heureusement, ma conductrice a su rester calme et sereine. Et  grâce à son application Waze, elle a trouvé les petites bifurcations pour éviter les gros points de blocage … Merci Héloïse pour ce retour zen !

Label Voyageuse - Gazette Char à voileUne Pause à la voile

Elle fut salvatrice ! Une de celle qui oxygène bien les neurones. C’est donc dans ces moments là que le présent compte bien plus ! Et ainsi reprendre une respiration et emmagasiner le maximum d’énergie. Finalement voilà ce qui est sûr : j’aime l’océan !

 

Partager cet article:

Kitesurf au Veillon

Spot de la Plage du Veillon

En Vendée, il y a un très bel endroit à découvrir, avec une belle nature sauvage et un environnement préservé et donc très précieux : La plage du Veillon. C’est une plage au sud du Port du Bourdonnais et à côté de Talmont-Saint-Hilaire.

Label Voyageuse - Plage du Veillon

Le Veillon a souffert suite aux dernières tempêtes et sa physionomie s’en trouve aujourd’hui très modifiée. Nous avons lu pas mal d’articles et de blogs avant d’y aller, et ce n’est plus comme décrit. Heureusement, l’esprit de nature sauvage et de grand espace est toujours là. C’est un site classé Natura 2000, qui est donc protégé. Il est important de respecter ce lieu fragile et unique, de ne pas grimper sur la dune interdite, et de rester sur les sentiers balisés. Des panneaux d’informations expliquent clairement le fonctionnement de la plage.

Label Voyageuse - Plage du VeillonAvant, une grande langue de sable faisait comme un barrage et fermait l’entrée de la zone de kitesurf aux vagues et aux grandes marées. Une protection naturelle de l’embouchure du Payré. Mais la grande dune n’est plus là. Elle est morcelée et ne forme plus de protection naturelle à l’embouchure, où se trouve des zones ostréicoles qui subissent directement la modification géographique des bancs de sables.

Si nous sommes venus au Veillon, c’est bien sûr pour le Kitesurf, mais aussi parce que j’aime les sites qui sont encore sauvages. Ce spot n’est pas des plus simples… même si, sur la carte postale, tout cela fait très, très envie. Ce spot de surf et de kitesurf est autorisé. Les zones entre baigneurs et kiteurs sont bien délimitées sur le panneau d’information à l’entrée de la plage. Mais depuis la disparition de la lagune tout n’est plus aussi clair. Nous y étions hors-saison, alors pas de problème avec les baigneurs.

Label Voyageuse - Plage du VeillonDonc voilà, nous avons attendu le vent et sommes venus chaque jour sur la plage du Veillon, appréhender ce lieu magnifique qui se mérite…Puis le vent est arrivé, et le spot de kitesurf c’est révélé vraiment beau et fascinant. Le banc de sable, qui avant était une seule et même lagune, s’est transformé en plusieurs hauts fonds. Les vagues y roulent et s’aplatissent, puis se forme alors  une belle zone de flat.
Le spot n’est pas immense et devient vite saturé. La navigation se fait plutôt à marée haute, mais elle peut être difficile et risquée, en raison du courant du Payré. En effet, l’estuaire est un cours d’eau qui zigzag entre les bancs de sable. Il est assez fort avec l’action ajouté des marées … donc en cas de perte de la board ou de l’aile qui tombe à l’eau, les conditions ne sont pas aussi faciles. Comme il y a peu de fond, on a pied, mais pas partout, et pas à marée haute, surtout en cas de fort coefficient.
Les petites vagues font de jolis tremplins, assez chahutés et je confirme que la perte de la board donne de bonnes sueurs froides… Heureusement, tout c’est bien passé et je garde un beau souvenir de cet endroit sauvage comme il y en a peu.

Il y a, à proximité de la plage du Veillon, un centre Pierre-et-Vacances, donc pas mal de locations possibles avec activité Golf et piscine. C’est calme, c’est vert et c’est très reposant. L’endroit est très bien aménagé, mais pas dans l’esprit « nature sauvage ». Le footing le long de l’océan est très sympa.

Label Voyageuse - - Huitres du PayréA ne pas rater dans l’estuaire du Payré, la zone ostréicole de la Guittière où la dégustation d’huîtres est un vrai bonheur, un paradis en pleine nature. Tout au bout, après le parking, quelques tables en bois avec des bancs, où des plateaux dégustations vous seront servies, accompagnées d’un verre de vin blanc local légèrement fruité. Le service est très simple mais sympathique, le tout pour un prix très correct.

LabelVoyageuse_IMG_0312

Bonne Navigation au Veillon.

Partager cet article:

Kitesurf à Paros

Paros est une île des Cyclades située en son cœur, au sud de Mykonos et à l’ouest de Naxos.

Label Voyageuse - Kitesurf Paros

Le spot de Paros est à Pounda, à l’ouest de l’île, juste après l’embarcadère qui mène à Antiparos. Le vent est « side » le long d’une belle plage de sable fin. L’exposition est idéale. La navigation se fait entre les 2 îles de Paros et d’Antiparos, favorable à un effet venturi. Le vent qui souffle est le Meltem. La période idéale est de mi-juin à mi-septembre. Le Meltem, vent du nord qui soufle en été sur la mer Egée, peut-être fort et même très fort. Mais nous avons aussi connu la « pétole » … et pas qu’un peu … mais Paros reste une destination de choix pour le kitesurf en Août. Pas trop loin, avec de multiples possibilités d’excursions à proximité en cas de panne de vent.
Label Voyageuse - Paros Spot de kitesurf

Le spot

Label Voyageuse - Kitesurf ParosEn Août, les jours de vent, il peut y avoir jusqu’à 200 ailes sur le spot. C’est fou, mais c’est magnifique !!! Ciel bleu, eau bleue et ailes multicolores dans les aires, un spectacle magique !!! Et même s’il y a du monde, il y a toujours assez de place pour naviguer tranquille.
Quelques windsurfers, mais peu nombreux, y naviguent aussi mais dans une zone dédiée. Pas de zone de baignade sur ce spot qui est totalement réservée au kitesurf, et aux quelques kindsurfeurs. Sauf les jours de No-Wind, là, la baignade seul au monde est assurée !!! Quelques bateaux passent devant le spot, des gros, des petits, des voiliers, des moteurs et des promènes touristes. Certains posent l’ancre pour la journée. Il faut donc parfois slalomer pour remonter au vent. Il est interdit de croiser la ligne du bac qui fait la navette entre Paros et Antiparos. Ce bac est au vent du spot à environ 500 mètres. Certains kitesurfeurs la traversent malgré tout, pour aller naviguer plus au vent du spot, autour des îlets au nord d’Antiparos.

Label Voyageuse - Kitesurf Paros

Le spot est immense, mais 80% des kiteurs restent collés devant les clubs où, bien sûr, il y a foule. Pour ma part, je préfère m’en éloigner pour naviguer plus au vent et avoir en perspective, la vue sur le spot et toutes les ailes. Le plan d’eau est plus ou moins clapoteux en fonction de la force du vent, et le paysage est toujours magnifique !

Deux clubs de kitesurf sur le spot 

Paroskite :

Le premier en arrivant sur le spot, le plus « hype » avec pelouse, bar d’ambiance avec vue imprenable sur le spot, douches, casiers, gonfleur et zone de rinçage. Tout est bien pensé et bien organisé, c’est une machine bien rodée. Il est possible d’y louer du matos, de prendre des cours ou simplement de stocker son matériel dans des casiers individuels.

Label Voyageuse - Kitesurf ParosL’accueil chaleureux, quelques hamacs et coussins installés sous une pergola, la pelouse pour gréer, le spot, le club et son équipement, fait un tout qui nous plaît. Nous y avons posé nos ailes, quatre années de suite, et espérons bien retourner dans ce petit paradis pour le kitesurf.

La team de choc : Georges, le big boss, est celui qui a monté le centre. Maria qui s’occupe de tout est la grande organisatrice. Une armée de profs de kitesurf ou de windsurf de toute nationalité, avec des français, assure les cours ou le perfectionnement. Sans oublier le « rescu-man » qui vient à